Trucs et astuces

Voici quelques conseils pratiques afin de préparer vos randonnées dans les meilleures conditions.

           

Choix des itinéraires

Matériel conseillé

Lire la carte

Noeuds

Plantes utiles

Dépannage

 
 

Le randonneur expérimenté n’a pas attendu la sortie de ce guide pour faire sa première randonnée: il est simplement parti avec un peu de bon sens. Néanmoins, il y a certains détails auxquels on ne pense pas toujours avant le départ et qui peuvent se révéler utiles, voire indispensables en cours de route.

   

Petit matériel utile à tous:

     

un Porte-Cartes, si vous n’en avez pas, vous le regretterez au plus tard après la première pluie qui aura transformé votre précieuse carte en papier mâché ou quelque chose de similaire...

   

Un chapeau n’est pas que de la " frime ", il protège efficacement du soleil, du froid et de la pluie.

   

Le traditionnel couteau suisse trouvera certainement son utilité au cours de la rando. Certains sont munis d’un poinçon qui peut se révéler utile pour réparer les cuirs. Le tire-bouchon, en dehors de sa fonction bien connue peut aussi servir à défaire un nœud sur lequel votre cheval aurait trop tiré.

   

Un bout de corde et des ficelles trouveront toujours une utilité et ne prennent pas beaucoup de place.

   

Quelques rivets ne prennent pas de place et sont tellement utiles lorsqu’au fond d’un ravin, votre sangle vient de lâcher...

   

Une trousse de premier secours pour vous et votre cheval.

   

Matériel spécifique à la randonnée à cheval:

     

La selle et la bride sont une question de goût et d’habitude... n’en changez pas. Sur une selle anglaise, il suffit de faire rajouter des pontets ou des anneaux afin de fixer le paquetage.

   

Un poitrail (collier de chasse), par contre, est plus qu’une décoration et se montre indispensable, surtout dans les régions montagneuses. Il doit être bien ajusté afin de remplir sa fonction sans blesser le cheval.

   

Un tapis de selle épais prévient les pressions. La couverture militaire pliée en quatre est un sujet de controverse jamais démodé. D'une part, elle n'est pas chère et peut, bien sûr, rendre d'autres services tout en possédant 8 côtés propres. D'un autre côté, elle multiplie par 4 le risque de faire des plis sous la selle, ce qui aboutit irréversiblement à une pression, elle ne tient pas toujours en place et la sueur du cheval traverse allègrement les 8 faces propres. Une fois mouillée, ses multiples autres fonctions ne présentent plus qu'un intérêt moindre. Sans compter qu'il n'est guère judicieux de l'étaler en forêt pour pique-niquer dessus: les brindilles qui s'y piquent seraient une nouvelle source de blessures.

   

Quand au choix des sacoches, il faut penser qu’elles risquent de subir un certain nombre d’éraflures par les branches basses et les broussailles. Elles doivent être solides et y résister. Du nylon épais remplit parfois aussi bien ce rôle que du cuir. Attention aux modèles bas de gamme qui ne sont souvent pas faits pour être utilisés en randonnée. Veillez à la présence de rabats sur les côtés, ceci les rend plus étanches et évite à de petits objets de se glisser hors des sacoches durant de folles galopades, voulues ou non !

   

La trousse de maréchalerie ou un easy-boot sont des objets qui ne servent pas toujours mais sont précieux dans certaines circonstances.

   

Une musette peut rendre de grands services. Celles de l’armée suisse ne sont pas chères et permettent également de transporter de l’eau, ce qui peut parfois être très pratique.

 

 

Dans le cas où la pluie vous surprendrait ...

   

Un bon imperméable est important car vous pouvez vous retrouver une journée entière sous la pluie (parfois même une semaine, mais n'allons pas imaginer le pire..). Dans ce cas, il est fortement recommandé d’avoir un équipement adéquat si on ne veut pas finir la journée complètement trempé (Comme quoi, il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que de mauvais équipements)!!! Comme imperméable, un poncho est pratique car il recouvre en même temps vos affaires. De plus, il peut aussi remplir la fonction de nappe, couverture etc. et donne ainsi moins l’impression d’être transporté pour rien si par hasard il ne pleut pas. Un pantalon imperméable est un complément recommandé pour qui veut pouvoir descendre de cheval et remonter sur une selle mouillée sans avoir à l’essuyer à chaque fois.

 

     

Pensez lors de la préparation de vos bagages à la règle n°1 du randonneur: TOUT doit être emballé dans des sacs en plastique, les sacoches étanches n’existent plus après plusieurs heures de pluie...