Trucs et astuces

Voici quelques conseils pratiques afin de préparer vos randonnées dans les meilleures conditions.

           

Choix des itinéraires

Matériel conseillé

Lire la carte

Noeuds

Plantes utiles

Dépannage

 
       

Attacher les chevaux en route ou à l’étape

     
           
 

Commençons par rappeler, même si tout le monde devrait le connaître, le traditionnel nœud d’attache : facile à défaire, sauf si le cheval à tiré dessus. Dans ce cas, le tire-bouchon de votre couteau peut se révéler utile...

A l’étape, lorsque vous attachez les chevaux à des anneaux, vous pouvez vous servir d’un étrier comme contrepoids, le risque de prise de longe étant ainsi nettement diminué. Seulement, on le sait: on ne détache pas ses étriers à chaque arrêt..

 

     
 

Dans ce cas, une autre solution astucieuse consiste à utiliser une corde élastique. On trouve dans le commerce des cordes rondes creuses. En y insérant un élastique et en le fixant de manière à ce qu’il ne soit pas tendu à 100 % lorsque la corde est tendue (pour éviter qu’il ne se rompt), vous obtenez une corde élastique. Comme elle sera toujours tendue, le risque de prise de longe est moindre... et vos étriers restent en place.

 

 

Si vous vous arrêtez en cours de route, évitez d’attacher les chevaux directement aux arbres qu’ils pourraient ronger. Attachez-les à une branche basse souple, ce qui est par ailleurs une bonne solution pour des chevaux qui auraient tendance à tirer au renard.

           

La ligne d’attache

   
 

Que ce soit lors d’un arrêt en cours de route ou pour l’installation d’un bivouac, une ligne d’attache est probablement la meilleure solution. (Vous n'avez tout de même pas oublié de prendre une longue corde ?).


Concernant la hauteur idéale, les avis divergent. Certains préconisent une hauteur de 1,8 mètres, mais s’il y a plusieurs chevaux, ils risquent fort de passer sous la corde et de créer, en peu de temps, un enchevêtrement intéressant. Quel que soit votre avis, une ligne d’attache ne devrait pas se situer à moins de 1,2 m afin d’éviter que les chevaux ne l’enjambent si elle venait à se détendre un peu.

         
 

Pour installer la ligne, le mieux est d’utiliser d'un côté un noeud de cabestan que vous pourrez défaire même si plusieurs chevaux ont tiré sur la ligne.

     
           
 

De l'autre côté, il vous faut un dispositif pour tendre la corde.

     
 
   



 

 

Si vous désirez mettre deux cordes bout à bout, le noeud d’écoute se révélera utile. Les cordes se sépareront sans problème même après les avoir tendues.

   
           


Si plusieurs chevaux doivent être attachés à la même ligne d’attache, il est agréable de disposer de points fixes. Pour ceci, plusieurs solutions sont possibles:

           
 

le noeud de ligne
insérer des anneaux avec le noeud à tête d'alouette
le nœud de prussik: simple mais efficace

     
           
 

Noeud de ligne

   
 

Une fois que la corde a été tendue, ce noeud sera difficile, voire impossible, à défaire.

   
 

Noeud de Prusik

           
 

C’est un système pratique pour autant que l’on dispose d’anneaux dont le diamètre est assez grand par rapport à celui de la corde.

Le meilleur système est sans doute le noeud de Prusik. Il suffit d’un bout de ficelle de botte de paille ou d’un bout de corde mince. Ce noeud peut être déplacé à volonté le long de la corde si on le pousse gentiment; il se bloque dès qu’il est soumis à une traction.

           
   


Noeud à tête d'alouette